Helen Hale : de la Air Max à la Air Wax, Interview

De la Air Max à la ‘Air Wax’

English version.

dossier sans titre1

Basée au Royaume Uni, l’artiste Helen Hale revisite un monument de la sneaker : La Air Max avec un projet intitulé « Air Wax » qui mélange l’art et sa passion de la sneaker où elle représente la limite qui sépare la publicité et l’art qui tend à s’amenuiser. Dans ses œuvres, elle utilise différents types de matériaux comme la cire, le métal ou les lacets qui sont exploités pour créer des pièces uniques. Lors d’une interview, nous avons passé en revue ses différents projets artistiques, ses influences et ses futurs projets aux accents créatifs.

dossier sans titre5

Pourriez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?

Je m’appelle Helen, j’ai 22 ans et je suis originaire du Royaume-Uni. Je collectionne les baskets depuis 5/6 ans. Ma passion pour les baskets s’est retrouvée dans mon travail d’artistique pendant mes années universitaires. L’an dernier, j’ai étudié les beaux arts et j’ai trouvé un accomplissement dans la création d’œuvres sculpturales.

Comment votre passion de l’art vous a t-elle été transmise ?

J’ai toujours aimé créer des choses, même durant mon jeune âge, je faisais des pâtés de sable et des parfums. Mes parents ont construit une maison lorsque je grandissais et cela m’a prouvé qu’on pouvait construire tout ce que nous souhaitons. Créer des œuvres d’art a toujours été une manière de me nourrir et d’exprimer mon désir de faire les choses.

Pourquoi avez-vous choisi de combiner «art» et «baskets»? Voulez-vous faire passer un message à travers vos œuvres?

J’ai remarqué qu’il y avait un essor dans les achats de marques, pour les produits, la mode ou l’art. La limite qui sépare la publicité et l’art tend à s’estomper. Dans mon travail, j’aimerais représenter les sneakers en tant que le produit qui m’attire. Idéalement, je voudrais que le public s’interroge sur la valeur de ce produit lorsqu’il se retrouve dans une exposition d’art. Est-ce que l’on apprécie l’esthétique de ces éléments (en mettant à part leur utilité) parce qu’ils ont bien été mis en valeur à travers la publicité, ou parce que l’on choisit de manière indépendante de se tourner vers ces articles ?

Sans titre-1

Quelles sont vos sources d’inspiration?

Je puise l’inspiration dans la vie de tous les jours. Je trouve des éléments qui abondent dans le sens de mon analyse, que ce soit dans la nature, les graffitis, la mode, la pub, les revêtements urbains, et plus encore. Toujours est-il que ce sont des artistes tels que Duchamp, Elmgreen & Dragset ou encore Cyril Le-vans et leurs concepts qui me motivent et me poussent à poursuivre ma démarche.

Comment avez-vous eu l’idée pour le projet “Air Max”? Pourquoi ce modèle?

Les Air Max ont toujours été mes baskets favorites en termes d’allure et d’esthétique. Un jour, je racontais à un ami la passion avec laquelle les Fans de sneakers adoraient leurs chaussures, nous en sommes venus à parler des chambres éclairées à la bougie, et quand le mot « AirWax » (nldr : « wax » signifie « cire » en anglais) m’est venu, j’ai senti que ce projet méritait d’être pris plus au sérieux. Tout a débuté avec une relique sentimentale et assez ironiquement, c’est devenu un produit marketing, c’est très intéressant à mon sens.

dossier sans titre

Dans le même temps, vous avez créé d’autres projets sur le travail des métaux, et des cubes. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ses projets ?

J’ai fait mes premiers pas d’artiste en peignant, et je m’efforce de peindre dès que je peux, c’est devenu une sorte de thérapie et de relaxation pour moi. Les moulages en métal ont été une façon d’imprégner à mon œuvre une essence plus industrielle. La façon dont on peut reproduire les choses à l’identique, comme avec une imprimante, mais avec du volume. Pour finir, les Cubes étaient un clin d’œil à l’artiste et écrivain Brian O Doherty qui a décrit l’espace de la galerie comme un cube blanc, un espace défini mais illimité.

dossier sans titre3

dossier sans titre4

Avez vous des projets pour l’avenir ?

En ce moment, je travaille sur une exposition qui prendra place en Novembre. Je compte poursuivre sur des travaux autour de la basket et de ses formes. Cependant, je développe également un autre projet en collaboration avec un autre artiste qui se concentre sur des sujets plus organiques.

téléchargement

 

Site web : Helen Hale

Instagram : Helen Hale

 

Monsieur Benedict
KINGZ.FR

Par

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...