On a vu “la Danseuse”, le dernier film de Stéphanie Di Gusto. On vous raconte

ladanseuse-kingz

Kingz est allé voir le dernier film de Stéphanie Di Gusto, « La Danseuse » racontant le destin incroyable de Loïe Fuller ainsi que sa chute miséricordieuse dans le monde de la danse du début du XXe siècle.

Stéphanie Di Gusto retrace avec précision la vie de Loïe Fuller
Loïe Fuller est une américaine née en 1862 dans l’Illinois. Héritière d’une vie de paysanne, rien ne destine en apparence cette jeune femme à devenir une icône de la Belle Epoque, le récipient du prestige des cabarets parisiens et à danser à l’Opéra de Paris. Ouvrant la voie à la danse contemporaine, virevoltant sur scène emmitouflée de soie blanche et d’un lourd dispositif invisible au public, face à un éclairage électrique cru, Stéphanie Di Gusto retrace avec précision la vie de cette danseuse, que la rencontre avec Isadora Duncan fera sombrer dans l’oubli.

Une confrontation entre deux danseuses, deux visions diamétralement opposées de la danse
Si cette aventure romanesque peut sembler fastidieuse à premier abord, le choix de la réalisatrice de se concentrer sur la raison de la marginalisation de cette danseuse de génie en est une raison suffisante. Stéphanie Di Gusto se penche sur la confrontation entre Loïe Fuller (interprétée par Soko) et Isadora Duncan, autre prodige américaine (interprétée par Lily-Rose Depp). Cette dernière vint briser les rêves de Loïe Fuller, en s’imposant comme le nouveau modèle dans sa propre compagnie. Et pour cause, deux visions diamétralement opposées de la danse de l’époque : une révolution de la technique par Loïe, et un bagage disciplinaire et académique stupéfiant pour Isadora, qui fut sans doute la raison initiale de la chute de Loïe Fuller.

Dans cette confrontation entre deux femmes, l’une brillante par sa technique, l’autre visionnaire géniale de son art, l’une danseuse, l’autre pas, « La Danseuse » explore les raisons de croire au talent d’une femme dont l’art a été longtemps méconnu, et dont l’originalité ne tient au final qu’à la confrontation de deux personnalités géniales que tout oppose. Il est bon de noter que la complémentarité des deux actrices est fabuleuse, que finalement tout oppose dans ce film.

CHRISTOPHE MOULIN | KINGZ.FR

Par

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...