« Ellipse »: première exposition d’Etienne Rougery Herbaut

Etienne Rougery Herbaut, photographe et ancien stagiaire de l’artiste JR, présente sa toute première exposition intitulée “Ellipse” . Actuellement exposé à l’espace Léon Beaubourg dans le 4 ème arrondissement de Paris, le public pourra découvrir un chemin de photographie de ses voyages en Sibérie et en Inde.

Le début de l’aventure

L’histoire de cette exposition débute en 2013 où Etienne s’aventure en Sibérie. De ce voyage il rencontre des mineurs de Borodino, l’une des plus grandes mines de charbon en Russie. L’année suivante, il parcourt l’Inde, et  s’intéresse aux brodeurs de Chennai dans la région du Tamil Nadu. C’est en 2015, qu’il développe une nouvelle forme de photographie plus idéaliste qu’il présente comme une “évaporation des souvenirs”. En 2016, le photographe collabore avec l’illustrateur, Youssef Boubekeur avec qui il développe “le dessin et la photographie dans une étude de l’instant”. De cette aventure artistique et humaine est née l’exposition “Ellipse” aujourd’hui présentée à Paris.

Les photographies d’Etienne Rougery Herbaut, pousse à interroger la mémoire. “Ellipse” suggère une “exploration visuelles du souvenir” comme le décrit l’artiste. De plus, l’exposition propose deux séries de photographies intitulée “Vision” et “Memories”.

La visite de la galerie est un parcours visuel. Le visiteur arpente l’exposition en trois parties distinctes. On découvre les reportages photographiques de Sibérie et d’Inde. Entre un mineur sibérien partant travailler et un indien fessant du cheval, l’artiste partage une émotion toute particulière pour chaque personne. On continue avec les séries “Vision” et “Memories”.

Toutes deux remettent en question la mémoire sous diverses formes, sois par des portraits ou des natures. Enfin, on termine par “Illusion”. Cette installation est projetée par un diaporama sur des voilages. L’artiste décrit cela comme une contradiction entre la précision et la perte de la mémoire.

Un début à tout

Etienne Rougery Herbaut débute la photographie du haut de ses 16 ans dans les ruelles de Paris avec l’appareil photo familial : un Nikkormat semi automatique. Assistant à une manifestation, Etienne fut marqué par une altercation entre un manifestant et un policier. Il captura la scène mais fut projeté sur le sol. C’est à ce moment là, quand il se releva, qu’il prit conscience de cet instant unique qu’il a pu avoir.

Diplômé d’histoire de l’art, et d’audiovisuelle, à l’université Paris Est Marne-la-Vallée et l’Ina Sup, c’est en 2009 qu’il rencontre JR. Ils travaillèrent tous deux sur le collage des quais de l’île Saint-Louis. C’est ainsi qu’Etienne devint alors  le premier stagiaire du célèbre photographe. Durant 7 années, Etienne Rougery Herbaut suit JR dans ses voyages mais aussi ses actions pour ses nombreux projets.

Le projet d’Etienne est une consécration pour le jeune photographe. L’exposition est accessible au public jusqu’au 23 juin 2017 à l’espace Léon Beaubourg (38 rue Quincampoix 75004 Paris).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...