Rencontre avec Victor Schegin, jeune artiste peintre

Victor Schegin dans son atelier à Paris

Victor Schegin dans son atelier à Paris

Victor Schegin, artiste peintre français de 21 ans, oeuvre depuis quelques années dans des créations qui sont propres à son imagination surréaliste. Après son baccalauréat en 2013, il s’oriente vers une faculté de philosophie mais aussi de psychologie et de droit. N’ayant pas trouvé son bonheur dans ces domaines il s’agence dans des études de journalisme. Aujourd’hui il est en troisième année de journalisme et poursuit ses études jusqu’à la fin de son Bachelor. À côté, Victor oeuvre pour ses peintures surréalistes. Rencontre avec un jeune talent cool et rêveur.

© Victor Schegin

© Victor Schegin

Pouvez-vous nous raconter vos premiers coups de pinceaux ?

Avant de m’aventurer dans les dessins que je fais aujourd’hui, je faisais du Street Art. J’en ai fait pendant 5-6 ans mais un jour j’ai décidé de faire autre chose que des lettres en volumes. Je me suis mis devant une feuille A4 et j’avais comme objectif de la remplir de pleins de petits motifs. Je dessinais tout et n’importe quoi. Au final, je me suis rendu compte que ce que j’avais reproduit n’était pas si mal. Je me suis surpris que j’arrivais a avoir la même technique que j’avais acquis auparavant avec les graffitis dans des réalisations plus artistiques et contemporaines.

Des artistes qui vous inspirent dans votre démarche ?

J’ai une certaine admiration pour Dimitri Milan. C’est une jeune peintre italienne de 17 ans qui a déjà une carrière toute tracée. Elle produit des peintures qui ont déjà un grand succès. Ses peintures me plaisent beaucoup. Et sinon, je me sens très attiré par l’oeuvre de Beksinki, un peintre polonais qui réalise des peintures très sombres à la limite du sinistre. Ses oeuvres sont cauchemardesques. Je trouve que cet artiste est très talentueux pour dépeindre l’univers flou et lugubre des mauvais rêves. Beksinki évoque totalement le cliché de l’artiste torturé, c’est un maître de la noirceur.

© Victor Schegin

© Victor Schegin

Comment décrirez-vous vos dessins ?

Je m’intéresse un peu à tout mais je dessine beaucoup de visages. Quand j’ai vu que je me débrouillais pas mal dans mes tableaux, j’ai décidé de laisser tomber le Street Art pour me consacrer au dessin. Les lettres ne faisaient pas ressortir mon imagination. Dessiner un paysage est beaucoup plus libérateur. Je pouvais mettre ma touche personnelle. Au moment où je me suis lancé, je me suis dit que je me débrouillais pas mal pour quelqu’un qui n’avait jamais dessiné auparavant. Très vite, je me suis mis à faire des portraits pour progresser efficacement. Le visage est une partie du corps très difficile à représenter. Cela demande beaucoup de précision et de rigueur.

Que racontez-vous à travers vos oeuvres ?

Je ne me suis jamais posé la question si je devais oui ou non faire passer un message à travers mes peintures. Je le fais à mon envie. Je ne donne pas de message clair. Les personnes qui regardent mes oeuvres ont toutes un point de vue différent. Dans certaines de mes oeuvres des gens voient une naïveté brisée, casée comme si dans mes portraits il y avait quelqu’un de naïf et qui se rendait compte de la réalité une fois les yeux ouverts. C’est une prise de conscience. Sur un de mes tableaux, beaucoup de personnes voient une chute d’eau alors que ce n’était pas du tout voulu.

© Victor Schegin

© Victor Schegin

Votre style ?

Je le qualifierai de surréaliste. Il y a un mélange de figuratif et d’abstrait car à la fois on peut reconnaitre ce que c’est et d’un autre côté se rendre compte que cela est irréel. La question qu’on me pose tout le temps sur le portrait c’est de savoir qui est ce qui se cache derrière cette personne. Je leur répond que je ne la connais pas et qu’elle n’existe pas. Les visages que je reproduis ne sont ni des modèles photos, ni des personnes existantes. Quitte à prendre des modèles, j’ai tendance à prendre directement des dessins ou des peintures, mais je les suis rarement. Au fur-et-à-mesure je vois ma version prendre vie.

Des projets à venir ?

Après ma licence,  je vais chercher du travail et me consacrer à l’art. J’aimerai beaucoup voyager dans le cadre d’expositions et autres projets artistiques. Il y a quelques temps des graphistes travaillant dans la mode m’ont contacté pour faire des motifs sur des t-shirt. C’est encore un projet en attente.

2 Commentaires

  1. salut, juste pour vous signaler, si vous connaissez des artistes ou des écoles de cours en art, (musique, danse, guitare,etc…) ou des professeurs d’art qui cherche un site pour multiplier leurs visibilités sur le net, il y a https://wolfpound.com, un beau design, ils peuvent s’inscrire et créer un profil dans un des 24 arts existant(ça va de l’architecture à l’horticulture!!!!), mettre leur liens vers leurs blogs ou facebook ou twitter,etc… mettre leurs liens vidéos et leur photos et tout est gratuit!! voila!! 🙂 A+

    Répondre
    • Bonjour Tuan,
      Avec plaisir !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...