À Varsovie : du street art contre la Fast Fashion, le combat d’Igor Dobrowolski

Face à la multiplication des drames dans les usines de textile principalement au Bangladesh, et à la mort de plus de 1000 pauvres travailleurs qui produisaient des vêtements pour des marques comme Zara, H&M destinés au marché européen, l’artiste polonais Igor Dobrowolski réagit avec des œuvres qui provoquent la prise de conscience.

C’est de notoriété publique. Pour des questions de coûts, les marques obligent les usines de production dans les pays pauvres à produire plus, plus vite et à moindre coût. Le résultat est connu : des salariés payés une misère, des conditions de travail et de sécurité déplorables qui ne respectent pas la dignité humaine, encore moins l’environnement.

Révolté par cette situation, Igor Dobrowolski a lancé une série d’oeuvres street art à Varsovie pour attirer l’attention des consommateurs, du public en général. L’artiste détourne les publicités des grandes enseignes responsables de ce drame, telles que H&M et Zara, en utilisant des photos de l’effondrement du Rana Plaza à Dacca qui a fait plus de 1 127 morts. Il dénonce ce système de production qui nourrit la Fast Fashion, le fait de produire et diffuser dans des temps records des collections sans cesse renouvelées. Créant une cadence infernale pour les employés.

D’après Livia Firth directrice de la création d’Eco Age Ltd qui se bat pour une mode éco-responsable et qui prône plus de justice sociale pour ces travailleurs. “Nous profitons en fait de leur besoin de travailler, pour les utiliser comme esclaves, et je ne dis pas que nous ne devrions pas leur donner le travail, mais ils doivent être traités avec le même respect que nos enfants ou nos amis. Ils ne sont pas différents de nous”

« Je veux montrer l’envers du décor Je n’essaye pas de convaincre les gens ou de leur faire la morale. J’achetais les vêtements de ces marques avant… Maintenant, je m’y connais mieux.”” admet Igor

À travers son art il essaye de nous interpeller, de nous bousculer, de nous faire réfléchir sur notre mode de consommation actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...