Molitor : Les cabines artistiques de la piscine d’hiver

Un lieu aux multiples renaissances

C’est en 1929 que la piscine de Molitor a vu le jour. Elle fut au départ conçue comme un lieu consacré au sport et au divertissement. Cependant elle s’est vite transformée en lieu de rencontres et d’évènements, où on y organisait des galas artistiques, ainsi que des défilés en bikinis. En 1989 l’établissement ferme ses portes, au terme de son bail et alors que ses infrastructures se font vieillissantes. Le lieu est laissé à l’abandon puis est investi par de mythiques « rave party » et notamment par de nombreux graffeurs qui recouvrèrent tout l’établissement de graffs. Enfin en 2014, la piscine Molitor rouvre ses portes et n’est plus seulement qu’une piscine. L’établissement accueille actuellement un hôtel, un spa, ainsi qu’un roof top bar où y sont organisées des soirées musicales. Mais surtout Molitor expose par un concept original une vaste collection d’œuvres de Street Art.

Vue des cabines investies par les artistes

Les cabines Street Art de Molitor

Lorsqu’en 1989 la piscine de Molitor fut laissée à l’abandon, elle fut ensuite le lieu de prédilection de graffeurs. Ce bâtiment à l’architecture originale, qui comporte toujours une grande piscine à ciel ouvert, ainsi qu’une seconde d’hiver, fut recouvert de graffitis des hauts de ses toits jusqu’au fond de ses bassins. C’est cet esprit Street art que le projet « Les cabines d’artistes du bassin d’hiver » a voulu préserver après la reconstruction de la piscine. Le bassin d’hiver est encadré de 78 cabines sur deux étages et couvert d’un toit de verre qui illumine l’espace. Ces cabines qui servaient jadis au déshabillage des nageurs ont été transformées. Désormais elles accueillent les œuvres originales de nombreux graffeurs et font de la piscine Molitor une grande galerie d’art urbain. Certains d’entre eux, Jace, Kouka, Kashink, Katre, Oreo, y avaient fait leurs armes lorsque l’établissement était à l’abandon. C’est un retour qui vient signer la renaissance de Molitor et par la même confirmer la propre évolution artistique des graffeurs. D’autres comme Stom500, Monsta, Marko93, Tore, Mr OneTeas, Stew, Kan, Fred Calmets, Team, ODN, Mosko & Associés et bien davantage ont été conviés à participer au projet. L’ensemble des cabines nous donne à voir une large variété d’univers et de technique du Street Art. De la géométrie à la calligraphie, du figuratif au pochoir ou de la satire à la contemplation, les cabines d’artiste du jardin d’hiver surprennent à chaque détour ou recoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...