Dan Cretu détourne des oeuvres classiques pour faire passer des messages politiques

Dan Cretu

Lady justice

On aime les artistes qui font bouger les lignes avec des créations contemporaines qui mélangent ancien et moderne. Dans ce domaine, l’artiste romain Dan Cretu fait preuve d’ingéniosité. Ses collages numériques à base d’oeuvres d’art classiques ou d’objets du quotidien font un carton.

Ses créations ont connu une évolution remarquée depuis 2012. L’artiste de 37 ans est, en effet, passé de la photographie de produits alimentaires aux créations audacieuses qu’il diffuse actuellement sur Internet.

Dan Cretu

Holidays are coming!

 

Klimt, The kiss

 

Weekend

 

Collages numérique décalé et messages politiques

Dan Cretu aime “recadrer” les choses. Le désormais très célèbre maître du détournement, notamment grâce aux réseaux sociaux, détourne des œuvres d’art classiques et des objets du quotidien, avec des références pop. Ce que le travail de l’artiste romain ne dit pas, c’est qu’il a commencé son parcours dans un domaine plutôt conventionnel. Dan Cretu a d’abord travaillé dans la restauration d’oeuvres d’art anciens y compris dans des bâtiments du patrimoine romain comme des églises orthodoxes, avant de se tourner vers le numérique et de jouer avec les images en les recréant, les réorientant. Van Gogh, Frida Kahlo, le Pape François, Obama, Superman, l’industrie de la mode, les musées, rien n’échappe aux collages numériques de l’artiste.

 

Contemporary take on ancient statues

 

Contemporary take on ancient statues

 

Contemporary take on ancient statues

 

Van Gogh Starring night

Des statues aux produits cosmétiques en passant par des œuvres d’art classiques, rien n’échappe à la fougue créative de l’artiste Bucarestois. La Statue du Christ Rédempteur transformée en un énorme “joint” de Cannabis, intitulée “Week-end” pour souhaiter bon week-end. Une photo des travailleuses d’une usine de textile en Asie, dans laquelle il a soigneusement inséré un père noël, intitulée “Holidays are coming!”, pour dénoncer l’exploitation des travailleurs du textile dans les pays pauvres pour le compte de marques occidentales. Derrière le coté décalé des collages numériques de Dan Cretu, il y a souvent des messages politiques et des questions de société.

À LIRE AUSSI

Par

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...