La designer Gali May illustre notre addiction aux Smartphones avec une sculpture édifiante

Actuellement présentée à Amsterdam, “Absorbed by Light” est une sculpture de la designer britannique Gali May. Elle représente d’une façon édifiante, notre addiction au téléphones portables.

Un groupe d’amis confortablement installés dans un café, sur un banc public, ou des frères et sœurs à la maison chacun absorbé par l’écran de son smartphone : c’est désormais une image banale. Aujourd’hui on parle de moins en moins avec les personnes physiquement proches de nous. L’envie ou le besoin de communiquer avec celles et ceux qui sont à l’autre bout de la ville ou du monde nous obsède. La société a changé avec l’avènement des Smartphones. “Elle a beaucoup changé” disent les anciens, et ils n’ont pas tort.

Cette addiction au téléphones portables intéresse de plus en plus de sociologues, psychologues et artistes. C’est le cas de l’artiste britannique Gali May Lucas qui a réalisé cette sculpture nommée “Absorbed by Light” actuellement présentée au festival de lumière d’Amsterdam, “Amsterdam Light Festival”.

La sculpture, conçue exprès pour la septième édition de ce festival, représente trois personnes assises sur un banc public, absorbées par leurs téléphones portables. Chacun est comme dans une bulle. Pourtant, Gali May n’a pas cherché loin pour voir germer l’idée de créer une sculpture aussi parlante. “L’idée de cette pièce m’est venue très naturellement – presque comme si j’y pensais inconsciemment depuis un moment. À vélo le matin, je vois des gens perdus devant leurs téléphones portables. Sur les bancs des parcs, dans les tramways, dans les restaurants, les gens ne se parlent plus. La lumière blanche est un peu inquiétante si vous la regardez d’une certaine manière – et vous le verrez très clairement dans la sculpture finale.”, explique-t-elle à Design Bridge.

L’artiste voulait se saisir de cette question tout en créant une œuvre simple que tout le monde pourrait comprendre sans avoir besoin d’explications. L’utilisation de la lumière est assez significative car c’est le soir que l’oeuvre prend tout son sens. De plus, le publique peut facilement interagir avec les personnages grâce aux places libres.

Gali May

Gali May

“Absorbed by Light” est présentée à Amsterdam Light Festival jusqu’au 20 janvier 2019 parmi une trentaine de sculptures lumineuses.

Images : © Gali Lucas

À LIRE AUSSI

Par

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...