Odeith, l’artiste de rue portugais aux fresques 3D et anamorphiques

L’artiste de rue, Odeith, n’aurait jamais imaginé atteindre un tel niveau d’excellence. Et pourtant, il est aujourd’hui un artiste urbain de renom. La raison : ses dessins sont si réalistes que l’on pourrait croire qu’ils sont vivants. Laissez-vous emporter dans son monde incroyable en trompe l’œil.

En alliant l’art urbain à l’anamorphique pour créer, Odeith est devenu un artiste de renom. À travers ses dessins en 3D, il nous plonge au sein même d’une illusion d’optique. C’est grâce à une perspective mêlée à un travail des ombres que l’illusion de profondeur et de volume est possible. Ses dessins sont si réalistes, qu’ils nous laissent entrevoir la silhouette d’une sculpture, par exemple. Grâce à son talent, son art prend littéralement vie devant nos yeux.

Artiste de rue portugais

Sergio Odeith touche pour la première fois une bombe de peinture dans son pays natal, le Portugal. Cependant, sa passion pour la peinture ne naîtra que quelques années plus tard. C’est au cours des années 90, lorsque le mouvement Street art commence à prendre de l’ampleur, que cet artiste de rue débutera sa carrière. Il commence d’abord avec des graffitis qu’il réalise sur les murs et les trains de Damaia et de Caracavelos. La ville, ainsi que les banlieues lui offrent un support infini pour s’exprimer et assouvir sa passion qu’est le dessin.

Rapidement, il se familiarise avec son domaine. Il décide donc de s’essayer aux grandes fresques murales. Afin d’avoir un plus large espace d’expression, il s’exporte au sein de nouveaux quartiers tels que Cova de Mara, 6 de Maio ou encore Santa Filomena, dans la banlieue de Lisbonne.

Après seulement quelques années d’entraînement, cela ne fait plus aucun doute : son style est bien défini. Alternant entre perspective et ombre, il est assez vite qualifié de « Sombre 3D ». Ses dessins sont parfois des compositions, des portraits, des paysages, des insectes, ou bien même des messages au réalisme affirmé.

Reconnu internationalement

C’est en 2005 que Sergio Odeith est reconnu internationalement grâce à son irruption dans le domaine de l’art anamorphique. On reconnaît d’ailleurs ses œuvres grâce à sa particularité : ses compostions sont constamment en perspective, partant parfois du sol au plafond ou se situant sus un angle de 90°. Cette particularité à l’intérêt de pouvoir créer des illusions d’optique bluffantes.

Pourtant à l’origine, son talent de dessinateur l’avait poussé à se destiner à la réalisation de tatouage. C’est pour cette raison qu’il a ouvert en 1999 un salon au Portugal. Cependant, il n’avait pas prévu à cette époque que sa carrière en tant qu’artiste urbain allait autant décoller. Il décide donc en 2008 de tourner la page tatouage pour continuer à pleinement pratiquer sa passion à Londres.

Il est depuis retourné exercer son art dans la capitale même du street art, Lisbonne. Désormais mondialement connues, ses œuvres sont exposées dans de nombreux musées tels que le Museum of Public Art et le Brazilian Museum for Sculpture.


© Toutes les images : Odeith

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...