Petites Luxures : le compte Instagram aux mille fantasmes

Bien mieux qu’une page Food Porn, la page Petites Luxures. Elle réunit à elle seule 1 404 desseins qui sont à la fois plein de sensualité et d’amour. Entre scènes intimes, fesses galbées et masturbations, Petites Luxures risque de vous séduire. Anonyme à ces débuts, le créateur a surpris l’ensemble de ses followers en dévoilant qu’il était un homme.

L’érotisme et l’amour sont les thèmes majeurs de ses ” petits gribouillis cochons “. Comme vous l’aurez compris, nous allons vous parler de Petites Luxures. Ce compte aux 1 404 desseins réunit désormais un million de followers. L’anonymat de l’artiste à l’origine de cette page a pendant longtemps été préservée. Une rumeur disait que c’était une femme. Aujourd’hui, cette personne a enfin rompu ce mystère. Et à la surprise générale, c’est un certain Simon qui nous ferait rêver au sein de son monde érotique depuis tant d’années. Retour sur cette histoire anecdotique.

Petites Luxures

Petites Luxures est un artiste, graphiste. Il réalise ses desseins à l’encre de chine sur un carnet, et les accompagne à chaque fois d’une petite légende qui en dit long. L’ensemble des scènes dessinées sont à la fois érotiques et intimes. Ce qui donne cet aspect c’est le style artistique choisi par Simon. Jamais, le dessein n’est entier. Seuls quelques traits, qui sont essentiels à la compréhension de l’illustration, se retrouvent sur la page blanche. Ce côté minimaliste mène à la suggestion, et donc à l’érotisme de l’œuvre.

 

L’avantage avec Petites Luxures c’est qu’on a la chance d’admirer des œuvres érotiques, et non-vulgaire. Lorsqu’on flâne sur le compte Instagram, on y voit différentes scènes : des corps-à-corps, des mains glissées sous les sous-vêtements, des scènes intimes… Simon les définit d’ailleurs comme ” des petits gribouillis cochons “. Ce qui fait qu’aucune vulgarité n’est à dépeindre, est le style artistique. Les desseins suggèrent bien plus qu’ils ne montrent. Il y est seulement question d’amour et de sensualité.

Pendant longtemps, le créateur de Petites Luxures a souhaité garder son anonymat, car cela faisait partie de sa démarche. ” Il y a beaucoup de non-dits visuels dans mes dessins, qui permettent au spectateur de se projeter facilement dans la scène, de s’approprier l’image. Savoir qui a réalisé ce dessin donne forcément un apriori même inconscient, et biaise le regard du spectateur ” a t-il expliqué dans un entretien à Atelier Dore. Mais alors pourquoi a t-il fini par se montrer au grand jour ?

Lassé qu’on essaie de se faire passer pour lui, Simon a souhaité que son public découvre enfin l’auteur des desseins qui rythment leurs rêves. Aussi, il souhaitait montrer que ses desseins n’étaient pas l’œuvre d’un ” style graphique abstrait qui n’appartiendrait à personne.”

petites luxuresArtiste depuis toujours

Depuis sa tendre enfance, Simon se livre à sa passion qu’est le dessein. Il en a d’ailleurs fait son métier. Il est directeur artistique dans une agence de communication. Mais alors comment a t-il pu en arriver à Petites Luxures ?

En 2014, alors qu’il se retrouve cloué au lit avec 42° de fièvre, il s’essaie à un autre style. ” Pour m’occuper, je griffonne des silhouettes féminines. Des fesses, des seins, des courbe ” explique t-il à My Little Paris. Il se rend rapidement compte que ses nouveaux croquis s’adaptent totalement à l’érotisme et au média digital. Il décide alors de lancer une page Instagram sur laquelle il publiera ses desseins. Il ne le savait pas encore, mais c’est à ce moment-là que tout allait décoller pour lui : la folie Petites Luxures était lancée.

petites luxuresIl tient ses inspirations de la vie quotidienne. Une odeur, une blague ou encore une scène l’inspirent. Il le répète d’ailleurs souvent, mais son but premier est de transformer quelque chose qui n’est pas érotique en quelque chose qui l’est. ” Partir d’une inspiration déjà érotique rend la démarche vide de sens. Décalquer une photo érotique serait un simple travail d’exécution, creux et sans intérêt ” souligne Simon à Atelier Dore.

Réjouissez-vous, Simon n’a pas fini de vous faire rêver. De nombreux projets sont encore à venir. Alors restez connectés !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...