Tony Allen est de retour avec The Source, le disque de sa vie

Tony Allen signe son nouvel album comme l’un des plus aboutis de sa carrière. The Source, qui sortira le 8 septembre 2017 est le premier album du batteur chez Blue Note, label réputé de jazz. À 76 ans, il sort son douzième album qu’il qualifie « d’album de sa vie après 50 ans de carrière ».

Tony Allen a réuni quelques uns des meilleurs musiciens de jazz avant-gardiste, le tromboniste Daniel Zimmermann, le saxophoniste Rémi Sciuto, le contrebassiste Mathias Allamane ou le claviériste Vincent Taurelle, qui avec Bertrand Fresel a produit l’album, figurent dans un casting frenchy où le guitariste camerounais Indy Dibongue apporte, avec Tony, l’indispensable pigment africain. Au total 11 pointures, dont 5 cuivres, vont participer à The Source. Avec Damon Albarn, au clavier sur Cool Cats comme invité d’honneur.

Un album résolument moderne

Tony Allen enregistre sur bande analogique pour garantir une expérience auditive au plus proche du réel comme l’ont fait avant lui Alfred Lion et Marx Margulis. Pour cet album, Tony se surpasse en batterie et apporte au disque un rythme largement maitrisé. « Tony n’a jamais aussi bien joué de la batterie. Il n’a jamais été aussi libre et puissant qu’aujourd’hui. » affirme le saxophoniste Yann Jankielewicz.

Il dévoile ici un album résolument moderne, utilisant le jazz pour revenir à la musique africaine qui lui est chère et qui offre un très riche mélange des genres. Les albums de Lester Bowie, Charlie Mingus, Art Blakey ou Gil Evans vont servir de boussole au musicien.

Un artiste qui a su se réinventer tout au long de sa carrière

Tony Allen, né le 20 juillet 1940 à Lagos est depuis toujours batteur et auteur compositeur. C’est l’un des pionniers de l’Afrobeat avec son maître et ami Fela Anikulapo-Kuti, dont il était le batteur et directeur artistique de 1968 à 1979. Il est décrit par Brian Eno comme « peut-être le plus grand batteur qui ait jamais vécu ».

Mais il a également su sortir du registre jazz pour une musique plus contemporaine, comme en 2004 lorsqu’il enregistre la batterie sur la plupart des titres de l’album Politics de Sébastien Tellier. Titre phare de l’album, La Ritournelle remporte un franc succès et apporte à Sébastien une relative notoriété. En 2005, il collabore avec Damon Albarn, leader de Blur et de Gorillaz avec qui il enregistre Lagos No Shaking (Lagos ne tremble pas), au Nigéria sur le label Honest John Records, créé par Albarn.

Tony Allen a su se réinventer tout au long de sa carrière et présente aujourd’hui un album somme de toutes ses œuvres. Inspiré de toutes ses rencontres et collaborations musicales, The Source réinvente le jazz avec une extrême modernité et rend hommage à ses origines nigériennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevez toute notre actualité
en vous inscrivant à notre Newsletter
...