Le street artiste Eduardo Kobra documente la mémoire collective

Vivian Maier – Chicago

Né en 1976 à Clear Field, dans la banlieue de Sãn Paulo, Eduardo Kobra est l’un des street artistes brésiliens les plus connus. Il découvre le street art pendant son adolescence avant d’intégrer un groupe de graffeurs nommé “Hip Hop” dans les années 90, au moment où le street art se répand au Brésil. Artiste profondément passionné, Kobra développe petit à petit son style, quittant progressivement le lettrage pour un style visuel figuratif. Il fonde son propre studio, le Studio Kobra, en 1995.

Mural de Memórias

C’est en 2007 que l’artiste se relève au grand public avec son projet, Mural de Memórias, Mur des souvenirs, à Sãn Paulo où Il avait peint une fresque de 10 000 M2, en noir et blanc, représentant des scènes d’époque de la vie quotidienne de la Ville.

“I have a Dream” Martin Luther King Jr., Palm Beach – EUA

 

Basquiat et Warhol

 

Nelson Mandela

Couleurs vives et formes géométriques

Aujourd’hui, Kobra est connu pour ses fresques géantes défiant toutes les dimensions des bâtiments urbains dans les quatre coins du monde. Son travail, caractérisé par l’utilisation de couleurs vives couplée à la répétition de formes géométriques, représente souvent des personnages historiques. Des œuvres qui entretiennent la mémoire collective, et qui dans le même temps, nous rappellent des figures, des vies, des combats, des époques, de grandes femmes et de grands hommes. Nelson Mandela, Vivian Maier, Martin Luther King, Mère Theresa, Jan-Michel Basquiat, Andy Warhol, Albert Eishtein, Ann Franck, Eirton Senna, Ray Charles, sont quelques unes des personnalités que l’artiste a représenté dans son immense travail. Des peintures qui habillent des murs dans les quatre coins du monde et qui rendent hommage à des visages que l’Humanité ne peut oublier.

Salvador Dali

 

David Bowie

Un processus de création

Bien que ses œuvres représentent dans la plupart des cas des figures connues, Kobra ne lance jamais à l’improviste. En effet, l’artiste effectue des recherches, il se documente dans les musées, les bibliothèques, pour comprendre au mieux l’histoire des personnalités et le contexte des lieux qui vont accueillir ses peintures avant de commencer chaque nouveau projet. Son travail associe diverses techniques, dont la peinture avec un mélange de pinceaux, d’aérographe et d’aérosols.

Anne Frank

 

Ayrton Senna

 

John Lennon

Les fresques de Kobra sont des témoignages, des hommages, elles documentent l’histoire contemporaine avec couleurs au milieu des villes. Elles nous rappelle des figures que l’on doit pas oublier tout en contribuant à changer l’image des paysages urbains.

À LIRE AUSSI

Par

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.

...